Kunstmuseum aan zee Collecties van
de Vlaamse Gemeenschap
en
Stad Oostende

Exposition

Comitee Mu.ZEE 2.0 propose : Enter #4 - The Chouas - A Work in Progress - Saddie Choua

Artiste visuelle, Saddie Choua réalise des films et documentaires à partir desquels elle crée
un parcours fragmenté aux limites ténues entre fiction et réalité. À travers des interventions méta-documentaires et un procédé de déconstruction narrative, elle tente de réveiller l’esprit critique du spectateur.

Pour A Work in Progress, Saddie Choua s’est inspirée d’une vieille photographie de son père et
ses quatre frères. Trois d’entre eux ont émigré. Un est rentré au pays. Deux sont restés au Maroc.

Le travail ininterrompu de toute une vie sous forme d’épisodes, une œuvre qui explore l’aliénation des familles d’immigrants en Europe, les autoportraits de la diaspora, l’Histoire, les histoires et les spectres du pays natal, à travers une multitude de trames narratives et de médiums. On y trouve ainsi des références à des feuilletons télévisés et à d’autres formats populaires.
Le défi consiste à exposer des « situations » révélant les structures du pouvoir derrière les images que nous intériorisons et reproduisons. Pour Saddie Choua, le médium est plus qu’un simple outil de communication ; il est le message.

# Episode 3 I swear by God Almighty, I say the truth and nothing but the truth

Pour # Episode 3, Saddie Choua est revenue sur les ruines de la maison de son grand-père à Kebdana, dans le Rif. L’homme était le ‘caid’,  un notable et ces vestiges incarnent l’histoire de
la famille. Il aura fallu douze témoignages pour déclarer que la maison appartenait à la famille Choua.

#Episode3 traite de la quête de ces témoignages et des nouvelles histoires qu’elle pourrait engendrer ; de la possible signification symbolique de la quête de ces témoignages et de celle de l’histoire du Rif. Sommes-nous englués dans une imagerie stéréotypée parce que nous ne racontons pas la vérité ? La reproduction de stéréotypes maintient-elle les pouvoirs en place ?

Quand les questions de Saddie Choua discourent sur l’origine, l’identité et les racines, sa quête  devient fort étrangement une découverte (des images) du futur.                                                                 Le défi ne se limite pas à la présentation du vécu particulier d’une famille de migrants, mais consiste aussi à créer une situation dans laquelle le spectateur découvre les mécanismes complexes de la cinématographie et du divertissement (feuilletons, documentaires… ), pour expérimenter la vraie nature de l’existence humaine.

A Work in Progress n’est donc pas une émission de télé-réalité ou une série sur des questions familiales avec des anecdotes croustillantes sur les conflits culturels et religieux, les superstitions, etc., mais bien un environnement dans lequel moi, fille d’un des frères Choua, je tente de trouver, de restaurer le langage du/de la migrant(e). Dans la tradition de Frantz Fanon, humaniste existentiel connu pour ses positions radicales sur la décolonisation et la psychopathologie de la colonisation,
je suis consciente que les migrants n’ont plus aucun contrôle sur « leurs images ». Les images de migrants diffusées dans les médias ne sont pas leurs images. Elles créent une perception biaisée de « l’autre », qui débouche sur la distanciation et l’aliénation. Ma démarche consiste à créer une situation, un environnement dans lequel images, sons et espaces sont en rupture avec le langage des médias contemporains, avec la soif avide d’exotisme ou pire, les pseudos télé-réalités qui mettent en scène un prétendu quotidien. Comme Guy Debord préconisait toute méthode permettant d’inciter un ou plusieurs individus à procéder à l’analyse critique de leur vie de tous les jours et à admettre et poursuivre leurs vrais désirs, j’aimerais baser ce travail ininterrompu et sans fin sur ces présomptions basiques, et dépasser les atrocités de la « société du spectacle ».

The Chouas est une œuvre en progrès constant, à l’image de la vie, de laquelle naîtra un épisode ici et là. Des fragments de # Episode1 sont également à voir. 



Aperçu des expositions passées »

18/06/2016 - 25/09/2016
€9 individuel
€7,50 55+, groupes ≥15 pp
€1 13-26 ans
Gratuit jusqu’à 12 ans