Kunstmuseum aan zee Collecties van
de Vlaamse Gemeenschap
en
Stad Oostende

expo d’Orla Barry et Els Dietvorst au Mu.ZEE et au musée Permeke.

Orla Barry et Els Dietvorst travaillent toutes deux sur le thème des interactions humaines et des rapports entre l’homme et la nature. L’œuvre de ces artistes est étroitement liée à la réflexion que chacune porte sur la société et part d’une approche durable et respectueuse envers l’ensemble du vivant. Mu.ZEE les invite à une exposition en duo dans deux lieux différents : à la campagne, au musée Permeke Jabbeke, et en ville, au Mu.ZEE d’Ostende. Le musée Permeke est installé dans ce qui fut jadis la résidence du peintre Constant Permeke, qui vouait une grande admiration aux paysans et aux pêcheurs, et avait décidé de construire sa propre habitation au cœur d’un paysage de verdure. À cet endroit se trouvent aujourd’hui des villas, une rue très fréquentée et une station-service. Les contrastes entre nature et urbanité ainsi qu’entre passé et présent sont indissociables de ce lieu et, par ce qui les relie en termes de contenu aux travaux d’Orla Barry et Els Dietvorst, ils constituent un contexte idéal pour leurs œuvres.

En 2011, Orla Barry et Els Dietvorst se sont lancées ensemble dans un projet de bergerie en Irlande. Les responsabilités en termes d’organisation et les contraintes physiques liées à ce projet les ont influencées à titre à la fois individuel et artistique. « Learning by doing » a donc toujours été un aspect clé de leur pratique. En travaillant ensemble et en analysant l’environnement, mais surtout en s’investissant elles-mêmes sur le terrain, elles recueillent un savoir qu’elles intègrent et partagent ensuite dans leurs œuvres.

L’exposition ‘Wintrum Frod’ est le premier projet dans lequel Orla Barry et Els Dietvorst réunissent les travaux qui ont émergé de leurs expériences dans la bergerie. Le titre anglo-saxon, qui se traduit en anglais par ‘wise in winters’, renvoie au savoir qu’apportent les hivers très rigoureux. Toutes les œuvres exposées sont étroitement liées aux paysages irlandais. Par ailleurs, le projet peut être plus largement considéré comme une réflexion sur la société industrialisée contemporaine. La bergerie est en effet un acteur de l’économie de marché, et suit la logique qui va de pair avec ce jeu. L’évolution de la production alimentaire est une des conséquences de la pensée capitaliste qui, à son tour, a un impact sur une image plus globale de la société. Comme le consommateur souhaite des aliments bon marché, les entreprises procèdent à des agrandissements d’échelle pour rationnaliser le travail, et l’individu est écarté du processus. Le savoir engrangé et transmis par les producteurs, fruit de leurs nombreuses années d’engagement personnel, est déprécié et balayé d’un revers de la main. La relation entre le consommateur et les aliments, elle aussi, devient floue et un fossé toujours plus grand se crée entre l’homme et la nature. En réaction à ces évolutions, Orla Barry et Els Dietvorst sont parties à la recherche des savoir-faire en voie d’extinction, par exemple sur l’élevage sélectif des moutons et les traditions du monde de la pêche, et ont réuni ces différents récits dans leurs travaux individuels.

Avec le soutien de Culture Ireland. 



Aperçu des expositions à venir »

06/07 - 03/11/2019